Et si on parlait foot ?

“Est-ce vrai qu’en football, il n’y a que les jambes qui parlent ? Ce sport est-il vraiment une sorte de « langage universel » ? La réponse est non, car cette vue idéalisée est tout simplement fausse. En effet, le football est un domaine où, contrairement aux idées reçues, la communication verbale et la langue – ou, bien plutôt, les langues – jouent un rôle tout à fait important. Or les équipes se font de plus en plus internationales, et on est amené à se demander comment fonctionne la communication avec ces joueurs étrangers venus des quatre coins du monde et avec ces entraîneurs non moins internationaux ? Dans ce monde où tout doit aller vite, un entraîneur ou un joueur nouvellement arrivé doit fonctionner tout de suite, on ne lui laisse pas le temps et le loisir de découvrir peu à peu la nouvelle langue et la nouvelle culture. Assez étonnamment, on n’entend guère parler de malentendus ni de problèmes de communication. Quelles sont donc les stratégies développées par les clubs pour vivre avec le plurilinguisme ? Se servent-ils de cours de langue, d’interprètes, d’assistant individuels ? Quelles pratiques peut-on observer dans les équipes internationales ?”

C’est avec impatience que nous attendons les réponses à ces questions, posées dans le cadre d’une journée d’études internationale organisée à l’Université Leopold-Franzen d’Innsbruck.

https://www.uibk.ac.at/frankreichschwerpunkt/aktivitaeten/veranstaltungen-2016/le-football-pluriel-et-le-plurilinguisme—programme-4.pdf

 

%d bloggers like this: