Immersion

Choisir l’enseignement en immersion, c’est décider pour des années, viser le long terme. Voyager de l’immersion au classique ou vice-versa est très perturbant pour un élève. Autre conseil aux adultes: ne comparez pas les acquisitions de l’enfant en immersion avec celles d’une cousine ou d’un voisin du même âge dans l’enseignement monolingue: les acquisitions sont réelles mais ne progressent pas de la même manière. «Le processus d’apprentissage comporte une phase de démarrage relativement lente, suivie d’un mouvement d’accélération, fondé sur le transfert des compétences (par exemple la technique de lecture). Ce qui apparaît comme un ‘retard’ par rapport à l’enseignement monolingue est ainsi rattrapé. On atteint dès lors (au moins) un niveau comparable à celui de l’enseignement traditionnel, mais dans deux langues au lieu d’une.» (L’apprentissage précoce des langues. Pourquoi? Pour qui? Comment?, Presses universitaires de Namur, 2008)

D’après Thérèse Jeunejean (au sujet de l’immersion dans les écoles belges. http://www.laligue.be/leligueur/articles/bilinguisme-a-chaque-ecole-son-immersion-!)

Tags: , , , ,

%d bloggers like this: